Bordeaux grandeur Nature - La démarche

Parc de la Jallère
Publié le 6 mai 2021
Mis à jour le 24 novembre 2021

Bordeaux grandeur Nature, qu'est-ce que c'est ?

  • La mise en oeuvre de nouveaux outils permettant d'amplifier la capacité à investir les lieux de plantation : un marché d'étude et d'assistance a été lancé pour accroitre le programme de plantation de la saison 2020/2021.
     
  • Une accentuation des plantations de type forestière soulignant la stratégie des "forêts en mouvement". Ainsi, la première micro-forêt à Bordeaux implantée sur l'espace public en lieu et place d'une zone minérale dédiée au stationnement verra le jour à Bordeaux Sud.
     
  • La synergie naissante des acteurs de la Ville et un changement de vision autour de l'aménagement de l'espace public : des concessionnaires réseaux qui s'intéressent aux démarches de plantation et souhaitent partager leurs programmes de création et renouvellement de réseaux ; des déplacements de réseau perdant le statut de tabou.

La saison #1 2020-2021

La première saison saison 2020-2021 de Bordeaux Grandeur Nature s'achève sur un bilan fructueux
  • La plantation de 1 600 arbres, de 130 arbres fruitiers et 350 arbustes à petits fruits.
  • L'implantation de forêts urbaines, place Billaudel, et au parc Bühler.
  • La réalisation de 1 257 fosses plantées à la demande des habitants devant leur logement.
  • Le repérage d'arbres remarquables avec les habitants (182 arbres protégés au PLU, contre 42 à l'origine).
  • L'aménagement de jardins partagés, dont 2 500 m2 dans le parc du Grand Parc et rue Mayaudon à Bastide, initié par les riverains.
  • L'installation d'une pergola végétalisée place de la Victoire et de 10 brumisateurs dans les parcs et jardins des 8 quartiers de Bordeaux, pour lutter contre les ilots de chaleur et la canicule l'été et l'élargissement des horaires de 25 parcs de la ville jusqu'à 21h pendant toute la période estivale.

​Quelques éléments de budget 
  • Fosses plantées : 59 000€ (importante baisse du coût unitaire obtenue)
  • Plantations d'arbres : 336 000€
  • Végétalisation espaces publics : 425 000€ (pergola place Victoire, brumisateurs, plantes place Tourny)
  • Budget participatif : arbres fruitiers en ville : 100 000€ 
  • Végétalisation des places minérales : 80 000€

La saison #2 2021-2022

Répartition des plantations d'arbres pour 2021-2022
  • Plantation de 1626 arbres dont une centaine de fruitiers
  • Forêt urbaine Boutaut : environ 5 000 arbres
  • Permis de végétaliser : 63 jardinières collectives et 660 fosses (saison automnale 2021, ce chiffre sera complété au printemps en fonction des demandes)

Quelques éléments de budget
  • Jardinières du permis de végétaliser : 218 000€
  • Plantations : 420 000€
  • Végétalisation espaces publics : 200 000€ (10 nouveaux brumisateurs)

La Déclaration des droits de l'arbre
Richesse et patrimoine vivant de la ville, les arbres permettent la création d'îlots de fraîcheur, filtrent les polluants atmosphériques et abritent toute une faune précieuse, dont les insectes et oiseaux. C'est pour les protéger que la ville de Bordeaux signe le 24 novembre 2021 la Déclaration des droits de l'arbre.
Rédigée par l'association A.R.B.R.E.S. avec le soutien d'arboristes professionnels, de juristes et de parlementaires, la Déclaration des droits de l'arbre a été proclamée devant l'Assemblée nationale le 5 avril 2019. Elle inscrit l'arbre dans le Code civil comme être vivant et titulaire de droits. Cette mesure tend à favoriser l'émergence d'une protection légale de l'arbre en France, en encourageant l'ensemble des acteurs du territoire à le considérer dans leurs projets comme êtres vivants et non comme du simple mobilier urbain.

Télécharger la déclaration des droits de l'arbre

Les 4 axes de Bordeaux grandeur Nature

1 - Protéger
  • Sanctuariser les espaces en friche pour les protéger de la bétonisation. La municipalité de Bordeaux sanctuarise les 45 ha du Parc de la Jallère et demande son intégration au périmètre de l'Opération d'aménagement d'intérêt métropolitain du Parc des Jalles. Une intégration qui sera effective dès janvier 2021 : dans la modification du Plan local d'urbanisme, ce secteur sera passé en zone naturelle.
  • Réviser les grands projets d'urbanisation pour intégrer beaucoup plus de pleine terre, limiter l'artificialisation des sols et désimperméabiliser. Par exemple, sur le projet Bastide Niel, à coût constant, 9 des 15 hectares d'espaces publics seront en pleine terre, contre 5 auparavant.
  • Enclencher la modification du PLU pour protéger les coeurs d'ilot et les arbres remarquables du domaine privé.
  • Augmenter le budget de la direction des Espaces Verts pour financer l'étude d'un schéma directeur de gestion des parcs et jardins.
Programme de plantations #saison1
Programme de plantations #saison1
2 - Renouveler
  • Renforcer les moyens pour répondre plus rapidement aux demandes de réalisation de fosses de pas de porte et de végétalisation.
  • Enclencher une démarche pro-active pour accélérer la végétalisation des rues avec les habitants.
  • Organiser les process pour répondre à une vision structurante des trames vertes de la Ville.
3 - Planter
  • Changer de méthode : la Ville va planter des arbres mais aussi des strates plus basses, pour développer beaucoup plus d'espaces désimperméabilisés, de pleine terre, pour que Bordeaux respire. La Ville de Bordeaux s'inscrit dans le programme "1 million d'arbres sur le territoire métropolitain".
  • Créer de nouveaux espaces plantés comme les micro-forêts urbaines (5 exemples cette saison)
  • Donner à l'arbre une fonction nourricière (100 arbres fruitiers plantés cette saison)
  • Multiplier par 3 le budget de la Ville consacré aux plantations : 300 000€ (au lieu de 100 000 €).
Les Incroyables Comestibles portent le projet de végétalisation de la rue de la Rousselle.
Les Incroyables Comestibles portent le projet de végétalisation de la rue de la Rousselle.

4 - Participer
  • Enclencher une démarche pro-active pour accélérer la végétalisation des rues avec les habitants.
  • Donner les moyens de planter aux habitants, aux collectifs, aux associations, aux commerçants, en instaurant le permis de végétaliser.
    La Ville de Bordeaux souhaite permettre aux habitants de jardiner en autonomie avec plus de liberté et en complémentarité, avec des trottoirs vivants, des jardinières sur les trottoirs, aux pieds des arbres, des fosses de plantation, des jardinières ou dans des bacs sur des places de stationnement… Chaque habitant, à titre individuel ou collectif, pourra demander à bénéficier d'une autorisation pour jardiner dans la rue. Sur le trottoir ou sur une place, le permis de végétaliser ne concerne que l'espace public.
Bordeaux grandeur Nature