Centre

Rue de la Rousselle : point de situation

Centre ville
Point de situation au 17 décembre 2021, suite à l'effondrement de deux immeubles aux 19 et 21 de la rue de la Rousselle dans la nuit du dimanche 20 au 21 juin.
Les sinistrés et riverains de la rue bordelaise de la Rousselle ont été invités vendredi 17 décembre à une nouvelle réunion municipale d'information et de présentation des différentes avancées de la situation : avancement des travaux, opération de récupération des effets personnels, évolution du périmètre de sécurité et des circulations dans le quartier, etc. L'association du Collectif de la Rousselle a évoqué, en complément, ses échanges avec les autres administrations et fait un retour sur la procédure judiciaire.

Où en est le chantier ?

L'alimentation et le raccordement des caméras demandés par l'expert Moynot a été effectué dans la semaine du 15 au 19 novembre.

Enclenchée le 22 novembre, la phase 2 a inclus :
  • la purge des éléments en suspension menaçant de tomber au-dessus de la dent creuse.
  • l'agrafage des angles de façades et des murs de refends des 17 et 23 rue de la Rousselle pour les stabiliser.
  • l'évacuation des gravats sur la rue en préservant les preuves (enregistrement vidéo et tri des gravats selon les indications de l'expert désigné par le juge civil)
  • l'étrésillonnement des immeubles pairs (reliquat de la phase 1)

Les travaux, réalisés sous la surveillance des capteurs pour la bonne sécurité des ouvriers, se sont déroulé dans les délais prévus.

Pendant toute la phase 2, la Ville a mandaté un huissier pour consigner l'ensemble des objets trouvés dans les décombres, restitués dans la semaine du 20 décembre.

Quelles sont les prochaines étapes ?

La phase 3 sera particulièrement délicate :
  • il s'agira d'évacuer les gravats dans la dent creuse des immeubles effondrés,
  • puis de sécuriser et butonner les murs mitoyens (17 et 23).

Les modalités techniques de cette dernière sécurisation dépendent en partie de l'état des sols et des caves au 19 et au 21, qui ne pourra être connu qu'après le déblaiement.
Dangereux pour les équipes qui y interviennent, ce chantier est exceptionnel : en raison de la fragilité des bâtiments, le calendrier est évolutif, les professionnels devant adapter leur approche en fonction de leurs observations.
Les devis correspondants ont été sollicités par la Ville, pour que les travaux puissent être enclenchés dès la fin du mois de janvier.

Evolution du périmètre de sécurité et des circulations

Les habitants des logements donnant rue de la Rousselle mais dont l'entrée se fait par le 12, 14 et 16 cours Alsace-Lorraine peuvent réintégrer leur logement.

Pour faciliter la circulation dans le quartier, le périmètre de sécurité va être ajusté.
  • Coté Porte Saint Jean : le cheminement piéton est rétabli du Cours d'Alsace Lorraine via la rue de la Porte St Jean pour accéder à l'impasse Fauré. L'impasse Fauré reste interdite à la circulation des véhicules.
  • Coté Chapelle Saint Jean : un cheminement piéton est maintenu pour la clientèle du médecin.

Les stationnements restent interdits (accès pompiers).

Gardiennage des lieux

Le gardiennage est maintenu avec une base de vie Place Raymon Colomb.
La Mairie reste particulièrement vigilante à l'ensemble des alertes qui pourrait lui être transmises, eu égard au niveau de dangerosité du site pour la sécurité des personnes.

Eau, électricité, gaz

L'eau, l'électricité et le gaz restent coupés dans le périmètre sécurisé.

Soutien aux personnes sinistrées

En raison de la gêne occasionnée des accès aux parkings privés dans la zone de chantier, il est proposé un accès au parking des Salinières en surface (parking borné dédiés aux commerçants du quartier). Si vous souhaitez en bénéficier, merci de bien vouloir transmettre à la mairie de quartier proximite.centre@mairie-bordeaux.fr :
  • le type et la marque du véhicule
  • le numéro d'immatriculation
  • l'adresse du parking privé dont vous êtes privé

La mairie de quartier reste mobilisée pour améliorer, autant que possible, la situation des habitants et riverains des immeubles sinistrés. La ville de Bordeaux, via son CCAS, accompagne les habitants sinistrés et aide celles et ceux qui n'ont aucune solution de relogement, n'hésitez pas à nous contacter en cas de besoin.
 
Un collectif regroupant les sinistrés s'est créé : collectifdelarousselle@gmail.com